walk with mom

20 jours à pied avec maman

Certains pensent qu’il faut être orphelin ou rejeté pour quitter sa maison et vivre une vie nomade, une vie sur la route. Rien de tel! J’ai quitté la Suisse il y a bientôt 2 ans, mais les relations avec ma famille continuent à fleurir. On s’aime les uns les autres, et on continue à se voir. Je ne rentre pas en Suisse, évidemment, mais eux viennent me voir sur la route, et ça donne lieu à des expériences inoubliables.

Voici l’histoire de ma mère qui m’a rejoint à Sevan, Arménie pour marcher jusqu’à Tbilisi, le capitale Georgienne.

Une petite pensée sur “walk with mom

  1. Incroyable comme tu lui ressembles ! La même douceur dans les yeux, le même nez … une mère, un père … des êtres irremplaçables ! A honorer avec beaucoup d’amour et de bienveillance. Certains mettent longtemps pour le comprendre; chez d’autres, c’est inné et réciproque.
    La vie est belle, les liens sont merveilleux quand c’est l’amour qui les unit.

Leave a Reply

(* Ne t'inquiètes pas, ton addresse mail ne sera donnée à personne)