The Funeral

Funérailles

Visa Russe en mains, je conte mes derniers jours à Tbilisi, la capitale Géorgienne, au bout de presque 4 mois de vie sédentaire. Des liens si profonds se sont créés, de vrais liens familiaux, avec des personnes qui feraient tout au monde pour moi. J’en suis ému. Jamais n’aurai-je fini de remercier la vie, avec tout son amour, tous ses mystères…

Mais la vie connait son chemin, et chaque fin devrait être célébrée comme un nouveau début.

Leave a Reply

(* Ne t'inquiètes pas, ton addresse mail ne sera donnée à personne)