Kumbha Mela

Haridwar, Inde. Avril 2021

Kumbha Mela

Cher toi, cher moi, cher nous, Ommmmmmmmm. Nous sommes un.

Peut-être que je paraîs distant. Peut-être que je prend des mois à répondre à vos messages. Vous tous, amis bien-aimés, qui faites l’essence de la vie … En fait, je ne suis pas si loin: nous sommes un. Et en plus d’être un, je suis de nouveau en ligne, après deux mois sans téléphone, sans internet, mais en connexion yogique. De retour de la Kumbha Mela, ce divin rassemblement hindou qu’on ne peut pas décrire par des mots.

L’aller-retour a pris 1000 km à pied. C’est pas tant que ça … Mais le quoi est moins important que le comment qui a changé nos vies. On n’avait jamais encore passé beaucoup de temps sans argent… On n’avait jamais abandonné le comfort laïque pour se vêtir d’orange et mener la vie d’un moine. Car après tout, Yi et moi sommes devenus moines errants. Et le fait que ce soit temporaire plutôt qu’un engagement à vie n’a pas du tout appauvri l’expérience: en fait, ça l’a enrichi des deux côtés. La spiritualité ne peut être séparée du monde matériel – ce sont tous les deux des expressions de la vérité.

Penser qu’ils soient séparés, c’est comme penser qu’on doit être ermite dans une grotte pour trouver le bonheur ou la vérité. La vérité est partout, l’amour est partout, dans chaque activités, chaque style de vie, chaque roupie, chaque sourire, chaque étape de chaque chemin, dans chaque souffle. Alors n’oublions pas de respirer. S’asseoir, respirer et sentir le souffle. Il est notre guide, toujours avec nous.

Chaque invitation était née d’amour, chaque rencontre le long de notre route. Tout nous a été offert. Nourriture, logement, vêtements, argent, conseils spirituels, compagnie bienveillante, tant de chaïs qu’on ne peut plus les compter, tant de nuits dans les temples, dans les tentes de Baba ascétiques, dans des maisons familiales où on est devenu leurs enfants, sur les roches lisses d’une rivière ou le tapis de feuille d’une jungle au paradis, dans le berceau de la Terre Mère.

On est partis sans rien et on est revenu avec tout.

À tous ceux qui nous lisent: Yi et moi voudrons exprimer nos plus sincères remerciements. On vous le doit, on le doit au monde. Vous êtes la source de notre bonheur. Merci.

Leave a Reply

(* Ne t'inquiètes pas, ton addresse mail ne sera donnée à personne)